suprime message en haut de la page des libellés

samedi 3 janvier 2015

Half Bad,T1-Traque blanche, Sally Green

Éditions: Milan
Pages: 382
Genre: Fantastique Jeunesse

4ème de couverture:

Dans l’Angleterre d’aujourd’hui, deux clans de sorciers vivent en secret au côté des humains : les adeptes de la magie blanche et les sorciers noirs. Mais la naissance de Nathan vient bousculer l’équilibre des forces car il est à la fois un sorcier blanc et un sorcier noir. Son père est un des plus puissants et cruels sorciers du monde. Sa mère, adepte de la magie blanche, est morte. A 16 ans, Nathan va recevoir ses pouvoirs comme tous les sorciers. Mais il n’est pas comme tous les sorciers… Son clan va décider de l’enfermer : Nathan est piégé dans une cage, battu et menotté. Les frontières entre le bien et le mal n’ont jamais été aussi floues et menacées.



Ma note:



Mon avis:


De nos jours la communauté des sorciers est divisée entre sorciers blancs et sorciers noirs, qui vivent parmi le commun des mortels sans pour autant s'en faire connaître.
Nathan est un cas à part, fils d'un des plus grand sorcier noir et d'une sorcière blanche, il est haït par la plupart des gens autour de lui. 
Chacun se méfie et attend de voir de quel coté va se révéler être Nathan lorsque son Don se dévoilera. Dans l'attente de ce moment, le Conseil le teste régulièrement et finit par l'enfermer dans une cage et le traiter comme un animal tout en élaborant un plan pour l'utiliser contre son père.


               Les premières pages de ce premier tome m'ont, on peut le dire, complètement dérouté !
Ces premières lignes sont écrites sans que l'on ne comprennent pourquoi à la 2ème personne du présent. Je n'en ai pas vraiment compris l’intérêt, ni le pourquoi du comment mais cela ne dure heureusement pas longtemps.
Vient ensuite la rencontre avec notre héros Nathan enfermé dans une cage tel un animal est traité comme tel par sa geôlière qui lui fait suivre un entraînement physique et n'hésite pas à recourir à la douleur pour s'en faire obéir et que Nathan ne s 'enfuit pas.
Là aussi ces quelques pages ont été assez déstabilisantes pour moi. Je ne savais pas qui était Nathan, ce qu'il avait fait pour être enfermé dans une cage, et qui était sa geôlière. Un début du coup assez difficile et déroutant. Cependant on passe rapidement à une autre partie et s'en suit alors un long flash back nous expliquant comment Nathan s'est retrouvé dans cette cage et d’où il vient.

                 Cette deuxième partie sur l'enfance et les origines de notre héros a été, je pense, ma préférée, bien que très sombre et dure par moment.
Cette partie m'a permis de faire enfin la connaissance de Nathan, fils d'un sorcier noir et d'une sorcière blanche qui est morte depuis. La vie de Nathan est des plus compliquée et c'est un personnage que l'on prend forcément en pitié. Tout le monde le hait et a peur de lui et de ce qu'il pourrait devenir avec le temps. Il subit continuellement brimades et maltraitances tandis que le Conseil le teste régulièrement afin de vérifier qu'il ne devient pas comme son père. Nathan, loin d'être bête, leur cache toute les plus petites ressemblances qu'il pourrait exister avec son père.
Dans cette enfance particulièrement difficile, heureusement, sa grand mère, son demi frère et sa demi sœur le soutiennent et l'aiment malgré ses différences à l'inverses de sa sœur aînée qui prend un malin plaisir à le maltraiter.
Des expériences donc difficiles qui vont aller en s'empirant au fur et à mesure que Nathan grandira et que le conseil va s'intéresser de plus en plus à lui et à ses capacités.


               J'ai apprécié le fait que l'auteur tout en faisant la distinction entre sorciers blancs et sorciers noirs entretiennent le doute sur ceux qui sont réellement les méchants.
En effet, l'entourage de Nathan ainsi que le Conseil sont capables de telles horreurs que l'on ne peut que penser qu'ils sont loin d'être de bonne personnes malgré leur appellation de « sorciers blancs ». Et c'est la un point positif de ce livre, on n'est pas ce que notre naissance a décidé, mais ce que l'on a décidé d'être.
Cependant si le personnage principal est sympathique bien que difficile a réellement comprendre, il est dur de s'attacher à lui tant il est marqué par tout ce qu'il a vécu. Quant aux autres personnages, difficiles de les apprécier car a peine assez élaborés.
J'ai eu du mal avec la seconde partie, lorsque nous ne sommes plus dans du flashback. Je l'ai trouvé un peu longue et je suis ressorti de ma lecture en ayant cette impression qu'il ne s'était pas passé grand chose alors qu'il y a malgré tout eu des péripéties. Je ne sais pas d’où vient cette sensation si ce n'est que je ne suis pas vraiment investie dans cette lecture et je ne suis pas vraiment sentie emportée ; le style d'écriture étant assez particulier ne permettant pas facilement à mes yeux de s'identifier aux personnages.

                En conclusion, un premier tome divertissant dans un univers sympathique mais pas forcément très original, bien que plaisant à découvrir.
L'auteur à pris le parti de ne pas hésiter à en faire énormément baver au héros ce qui fait qu'on a plus pitié plutôt qu'on ne s'y attache tant il est marqué par ces maltraitances. Les personnages et l'écriture sont très dures et on assiste à des scènes assez dures qui peuvent mettre un peu mal à l'aise.
Le style d'écriture particulier et cette impression qu'il ne se passe pas énormément de choses ont contribué au fait que je n'accroche pas plus que ça à ce premier tome d'autant plus que la fin m'a semblé un peu rapide. Il reste cependant une sympathique lecture. 

 

1 commentaire:

  1. Je viens de le terminer et moi, j'ai passé une excellente lecture ! :)

    RépondreSupprimer